L’Ordre des Chevaliers Teutoniques est en marche !

2ème année de la croisade du Pape Arthur.

Voilà déjà un an que nous assiégions la Sainte ville de Jérusalem. Mon frère Othon, baron de St Paul, avait emmené avec lui bon nombre de ses preux chevaliers. Couplés à mes troupes, la prise de Jérusalem s’annonçait aisée. C’est pourquoi nous lançâmes l’assaut, fiers et conquérants. Alors que le combat était déjà bien avancé, de funestes cors de guerre résonnèrent : une armée sarrasine arrivait en renfort de la ville. Il ne fallut pas longtemps avant d’apercevoir leur chef Saladin. Nous amorçâmes un repli afin de faire face aux nouvelles troupes et éviter de se retrouver entre le marteau et l’enclume. Mon frère et moi même tentions de maintenir l’ordre et la ferveur de nos troupes malgré le coup du sort. Mais nous sentions que notre armée, fatiguée, risquait de rompre face à la vague sarrasine.

Et ce fut là qu’ils arrivèrent. Intrépides et imposants, ils entamèrent une charge dont je me souviendrai encore longtemps. Leurs amures étincelaient sous le soleil d’Orient et leurs destriers, fougueux, martelaient la terre. Rien ne pouvait les arrêter : Dieu même accompagnait leur bras et les protégeait contre les coups. La fureur des chevaliers teutoniques, menés par leur Grand Maître en personne, fit ployer l’armée sarrasine. Nos soldats reprirent espoir et nous nous jetâmes à corps perdu dans les combats. Il ne fallu pas longtemps avant d’entendre les cors annonçant le repli des restes de l’armée de Saladin. Jérusalem était à nous !

Philippe, Comte de St André et, désormais, roi de Jérusalem.

Nous publions aujourd’hui les règles de l’extension des Chevaliers Teutoniques. Alors que les templiers favorisent le développement économique, les chevaliers teutoniques vont faciliter vos conquêtes. Construisez des forteresses imprenables, recrutez de puissants chevaliers teutoniques et utilisez les mystérieux souterrains qui les relient afin de surprendre vos ennemis au moment opportun.

Bonne lecture !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *