Après l’Égypte, c’est au tour de Rome  et de son Imperator César d’être sous les feux de la rampe. Pour rappel, cette analyse s’appuie sur une partie à 5 joueurs. Les remarques peuvent donc varier pour des parties sous d’autres configurations.

La situation de départ

Setup_Rome

Nous avons ici une civilisation qui est complètement axée sur une économie de biens. En effet, avec 6 caravanes et 1 marché, l’empire produit dès le départ 8 biens. Le métal est à la fois une force et une faiblesse du Romain. Il en est l’unique producteur mais il en possède 3, ce qui n’est pas pratique pour la réalisation de grandes combinaisons. Concernant les autres biens, ils ne font pas partie des plus prisés, notamment concernant le mouton et le blé. Il faudra donc faire très attention à ne pas gaspiller lors de la phase Commerce, surtout que le Carthaginois, votre voisin direct, trouvera souvent de l’intérêt à limiter au maximum vos combinaisons…
Le romain commence la partie avec un avantage certain : il possède 2 légions et 1 forteresse et il est chef militaire. Vous allez donc pouvoir faire la pluie et le beau temps lors de la phase Militaire. Cet avantage est précieux. En effet, si vous voulez pouvoir profiter pleinement de l’effet de César, il vaut mieux pour vous que vous puissiez choisir librement le moment et le lieu de vos conquêtes. Dans un coin de la carte, vous êtes moins à la portée de vos ennemis. Mais l’inverse est vrai aussi : si vous souhaitez pouvoir envahir des provinces lointaines, la République romaine devra penser à mettre à flots des trirèmes pour convoyer ses légions.

Quand bien même vous ne partiriez pas sur une voie militaire, sachez toujours entretenir un sentiment de menace sur les joueurs grâce à la présence de quelques légions et surtout des trirèmes pour les conduire sur des provinces plus ou moins lointaines. Même si vous n’attaquez jamais, cela forcera vos adversaires à dépenser des ressources à la défense de leur empire, et non à son développement…

Victoire aux Pyramides

Si vous souhaitez gagner aux pyramides, ce sera probablement avec une combinaison de 12 biens différents. Ainsi, la prise des provinces septentrionales est intéressante. GERMANIA vous apporte un diamant et est protégée de toute invasion maritime, DALMATIA vous apporte deux resources différentes ( 1 gladiateur et 1 bois). La DACIA peut également vous intéresser avec son marbre, sans oublier au sud la cité légendaire Syracusae et son bien légendaire. Il vous faudra échanger les biens manquants, comptant sur votre fer supplémentaire pour attirer les marchands chez vous. Evidemment, en vous développant ainsi vous risquez d’attirer la méfiance du Carthaginois (vous allez être un compétiteur de son statut de Maître du Commerce) mais surtout celle du Grec. En effet, vous vous rapprochez de ses territoires de base et lui bloquez tout développement au Nord, ce qui l’oblige à partir sur une économie axée sur les impôts.
Un grand territoire est difficile à défendre. Vous pourriez alors choisir plutôt de compter sur le militaire pour diversifier votre production afin d’occuper ou piller les provinces proches (CRETA pour la céramique, AFRICA pour le parfum, NUMIDIA pour l’or, CYRANAICA pour le papyrus).

Rome

Dans cette optique, les Jardins Suspendus pourraient être plus qu’utiles grâce à leur effet mais aussi pour les deux bonus en Commerce. Et si malgré votre développement commercial, vous ne parvenez pas à prendre le titre de Maître du Commerce, Antigone pourrait vous aider à contrôler tout de même les ressources que vous devez proposer à l’échange.

Victoire aux Titres

Vous êtes chef militaire dès le départ et construire des légions vous permet de profiter des effets de César. Donc il ne devrait pas y avoir de soucis de ce côté-là. Pour la partie commerciale, nous avons vu que des provinces avec des caravanes et marchés bordent votre empire. Si Carthage se bat pour conserver votre titre, il faudra probablement faire appel à un héros pour soutenir votre influence dans le commerce. Si vous êtes maître du Commerce, limitez au maximum les échanges afin d’éviter que vos adversaires puissent gagner aux pyramides ou aux héros et merveilles.
Le véritable défi dans cet objectif sera le titre de chef politique. L’occupation de l’ACHAEA et/ou de AEGYPTUS sera probablement l’action décisive à entreprendre pour gagner.

Si vous souhaitez acquérir des héros autres qu’Hercule, Penthésilée et Antigone sont intéressantes. Toutes deux vous aident en politique. Penthésilée vous aidera en militaire si vous avez privilégié l’expansion territoriale et économique au nord alors qu’Antigone vous aidera en commerce si vous avez préféré vous reposer sur vos troupes. Suivant le contexte, Ariane (tuile exclusive à la campagne Kickstarter) peut aussi être une bonne option. Son unique bonus est tout de même en politique et elle pourra surtout vous aider à éviter de perdre inutilement vos troupes (et donc le titre de Chef militaire). Attaquez les provinces pour gravir dans les titres ou récupérer des ressources puis repliez vous sans perte si on vient vous contester la place.

Rome

Victoire aux Héros et Merveilles

Comme pour les pyramides, il vous faudra vous concentrer sur une économie de biens. Attention, pour cette victoire vous subirez la forte concurrence de l’Égypte ou de Carthage qui ont les moyens d’aller plus vite que vous. Si vous optez pour cette condition de victoire, il ne faudra pas vous limiter à l’économie mais posséder également  une puissance militaire afin de mettre des bâtons dans les roues des civilisations dites « économiques ». Le choix des héros et merveilles peut donc fortement varier. Pour un aide purement économique, penchez pour les merveilles les Jardins Suspendus et le Colosse. Mais des héros militaires, comme la Reine de Saba, Hamilcar ou encore Circé pourraient s’adapter parfaitement à vos besoins. Si vous êtes au coude à coude avec une autre civilisation, n’oubliez pas le pouvoir de Persée. En effet, vous ne serez sûrement jamais Leader politique.

 Victoire Militaire

César fut le seul consul romain à obtenir le titre d’Imperator à vie sous la République Romaine. Celui-ci lui fut octroyé grâce à ses nombreuses victoires militaires. Par tradition, le joueur romain a souvent un penchant pour cette condition de victoire. Si vous choisissez cette option, il est très important d’étendre votre influence sur SICILIA rapidement. Prendre une deuxième cité légendaire est possible, la conserver est plus délicat. L’occupation semble donc la meilleure option pour les deux dernières cités légendaires et/ou capitales. Il vous faudra développer votre puissance militaire afin de pouvoir envahir deux provinces à la fois. N’oubliez pas que des héros peuvent soutenir votre effort de guerre comme par exemple Ramsès II ou Spartacus.  Pour les cibles, cela dépendra beaucoup de la situation bien qu’il vaudra mieux éviter d’envahir les provinces tenues par les solides phalanges grecques…

Voilà donc différentes pistes de réflexion à propos de Rome. Attention, n’oubliez pas qu’il est conseillé de se concentrer sur deux objectifs précis. Après, Mare Nostrum est également un jeu d’opportunité. A vous donc de vous adapter au contexte de la partie de la façon la plus efficace possible. Pour en discuter, vous pouvez vous rendre sur notre forum :